Chauffe-eau solaire ou thermodynamique ?

solaire-chauffe-eau-le97.jpg

S'il est désormais acquis que les chauffe-eau électriques devraient être abandonnés au profit de leurs  omologues utilisant une énergie renouvelable et propre, quel appareil choisir ? Vous avez en effet le choix entre le chauffe-eau thermodyna mique fonctionnant avec une pompe à chaleur (et l'air ambiant) et le chauffe-eau solaire fonctionnant avec un panneau solaire thermique (et la chaleur dégagée par le rayonnement solaire).

Enfin, si l'un comme l'autre sont plus chers à l'achat, ils permettent de faire des économies et bénéficient d'aides significatives (État, Région, EDF). Après la climatisation, la production d'eau chaude constitue le principal poste de consommation électrique aux Antilles et en Guyane. Raison pour laquelle, depuis 2010, la Martinique la Guadeloupe, la Guyane et la Réunion sont soumises à la Règlementation thermique, acoustique et aération pour les DOM (RTAA DOM), qui s’applique à toutes les constructions neuves à usage d’habitation. Il s'agit avant tout de diminuer la consommation en électricité, ce qui passe aussi par l'installation de chauffe-eaux solaires ou thermodynamiques. Ces deux systèmes sont performants et permettent d’économiser jusqu’à 75% par rapport aux conventionnels chauffe-eau électriques. 

DES FONCTIONNEMENTS DIFFÉRENTS

Il est courant d'entendre parler de chauffe-eau solaire, moins de thermodynamique.
Leur fonctionnement diffère :  

le chauffe-eau solaire

- l'énergie solaire, captée par un panneau (capteur plan ou souple, tuiles solaires, etc.), réchauffe un fluide dit "caloporteur" qui restitue la chaleur dans le ballon d'eau chaude.
- c'est la surface du capteur thermique qui détermine la quantité d'eau chaude que peut produire le chauffe-eau solaire. Comptez environ 3 m² de capteur pour une famille de 3 ou 4 personnes.
- il est le plus souvent installé sur le toit (chauffe-eau solaire monobloc), plein sud et incliné à 20° pour bénéficier du maximum d'insolation et rien ne doit lui faire ombrage (végétation, mur, etc.).

le chauffe-eau thermodynamique

- c'est une pompe à chaleur couplée à un ballon, qui puise les calories (chaleur) dans l'environnement (air ambiant) pour réchauffer un fluide caloporteur qui, comme le précédent système, sert à chauffer l'eau stockée dans le ballon.
- il est installé en ventouse, dans une pièce attenante (buanderie, un cellier, un garage), assez isolée phoniquement, bien ventilée, d'au moins 10m² de surface, de préférence à côté d'un appareil qui libère une grande quantité de calories au cours de son fonctionnement comme une lave-linge, un congélateur ou un frigidaire. 

AVEC OU SANS ÉLECTRICITÉ ?

Mais peut-on se passer totalement d'électricité ? Uniquement dans le cas d'un chauffe-eau solaire à thermosiphon. Dans les autres cas, il en faudra un peu, mais incomparablement moins qu'avec un chauffe-eau électrique.
pour le chauffe-eau thermodynamique.
Il récupère les calories naturellement présentes dans l’air extérieur grâce à un compresseur qui fonctionne à l'électricité.
pour le chauffe-eau solaire.
Qu'il soit monobloc (capteur et ballon sont installés en un seul bloc sur la toiture ou intégrés à un élément de construction) ou à éléments séparés, si le chaufe-eau dispose d'un thermosiphon, il utilise une loi de la thermodynamique qui fait que le déplacement du fluide caloporteur entre le capteur solaire et le ballon d'eau chaude, s'effectue uniquement grâce à la convection naturelle qui fait que l'eau chauffée a tendance à monter. Il faut alors que le ballon soit disposé au-dessus du capteur. Dans les autres cas, la circulation sera forcée à l'aide d'une petite pompe (appelée le circulateur), alimentée par le réseau électrique. Son fonctionnement sera commandé par un dispositif de régulation jouant sur les différences de températures :  si la sonde du ballon est plus chaude que celle du capteur, la régulation coupe le circulateur. Sinon, le circulateur est remis en route et le liquide primaire réchauffe l'eau sanitaire du ballon.

AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DU SOLAIRE ET DU THERMODYNAMIQUE

Les deux types d'appareils se font concurrence.
- économies d'énergie comparables (entre 50 et 75% d'économies par rapport à un chauffe-eau électrique)
- coût de l'appareil et de l'installation en faveur du chauffe-eau thermodynamique 
- durée de vie : avantage au solaire à condition qu'il soit régulièrement entretenu. Durée de vie moyenne du thermodynamique : 15 ans ; du solaire : 20 ans
- mise en place : plus facile pour le thermodynamique. Toiture et structures porteuses doivent pouvoir supporter le poids d'un chauffe-eau solaire, surtout en cas de monobloc, tandis que le CETI se place dans une pièce
- le crédit d'impôt est le même (30% environ) pour les deux solutions, mais les subventions accordées par la Région ou le Département peuvent varier.
- retour sur investissement moyen du thermodynamique : 4-6 ans ; du solaire : 7-15 ans. Mais là encore els avis diffèrent énormément d'un fabricant à l'autre.
- nuisances. Il n'y en a aucune avec un solaire, mais le thermodynamique fait du bruit environ 40 dB en liaison avec la pompe.

Un entretien obligatoire

Pour que ces appareils durent, il faut procéder à des nettoyages, qu'assurent les installateurs moyennant un contrat d'entretien, mais que les utilisateurs peuvent aussi assumer.
- CETI. L'entretien est très simple et se réduit à nettoyer l'évaporateur chaque année, afin d'enlever les poussières accumulées.
- CESI. Il est nécessaire de vérifier qu'il n'existe pas de fuite et le bon positionnement sur le toit. Il faut également nettoyer les capteurs solaire car les intempéries et les poussières peuvent amoindrir la quantité de rayonnement solaire utilisable. Sauf en cas de contrat de maintenance, l'intervention d'un professionnel sera nécessaire tous les 4 à 5 ans.

Des aides substantielles

Dans le cadre des économies d'énergie, État, Région et EDF aident les particuliers dans la réalisation de travaux d'économies d'énergie de leur résidence principale.
le crédit d'impôt 2017, accordé par l'État, porte sur 30 % des dépenses (hors main d’oeuvre), sans condition de ressources et mais est soumis à conditions :
- le logement équipé doit être votre résidence principale, que vous soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit.
- le logement a plus de deux ans
- le crédit d'impôt est plafonné à 8.000 € pour une personne seule ; à 16.000 € pour un couple marié soumis à l’imposition commune, avec une majoration de 400 € par personne à charge 
- il est accordé sur présentation de factures émises par un professionnel agréé
- le montant du crédit d’impôt est soit déduit de l’impôt à payer, soit versé par chèque ou virement si vous ne payez pas d’impôt ou si l’impôt est inférieur au montant du crédit.

 LE CRÉDIT D'IMPÔT EST UNE AIDE QUE TOUT PARTICULIER PEUT DEMANDER 

Consommation en eau chaude sanitaire: capacité de 80 à 300 litres Production d'eau chaude sanitaire pour une famille de 1 à 7 personnes Emplacement: implantation horizontal ou vertical Encore plus d’économie : solution thermodynamique + solaire  

110€. Crédit d’impôt de 30% pour l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique.

En faisant installer votre ballon thermodynamique par un professionnel, vous bénéficiez de la TVA réduite à 5,5% mais aussi d’un crédit d’impôt de 30% si votre installateur possède la qualification RGE. Vous pouvez ainsi rentabiliser votre investissement en moins de trois ans. Passé ce point, les économies que vous réalisez sont à votre entier bénéfice. D’autant plus qu’un chauffe-eau thermodynamique monobloc ne nécessite pas plus d’entretien qu’un chauffe-eau électrique classique.

* Investissement amorti en moins de 3 ans : Simulation non contractuelle, pour une famille de 5 personnes. Consommation calculée en fonction du tarif EDF. Abonnement puissance de 9kVA. Tarifs Sauter au 1er janvier 2015. Base TVA de 10% applicable en rénovation sur les chauffe-eau électriques et 5,5% applicable en rénovation pour les produits éligibles au crédit d’impôt de transition énergétique, pour la pose par un professionnel (label RGE obligatoire à compter du 1er janvier 2015) dans un logement achevé depuis plus de 2 ans. Pose forfaitaire de 299€ pour le chauffe-eau électrique et de 399€ pour ARIALIS.